Crédit photo : Florian Jannot-Caeilleté - Big Bang

Le 2 février 2023 s’est tenue au Conservatoire du Pays de Montbéliard lors de la Jazz Session #7 une rencontre sur le thème "De l’apprentissage à la scène". En voici le compte rendu par Lucas Le Texier.

Où en est-on dans la formation des musiciens ? L’occasion pour Thierry Perrout, directeur du conservatoire, d’aborder un changement de perspective au sein de son établissement : sans parcours estampillé « jazz » ou « musiques actuelles », Thierry Perrout mise sur l’émulation des résidences artistiques et sur les rencontres établies entre les artistes, les enseignants et les élèves. Un accent sur l’expérimentation que partage Jean-Marc Foltz, professeur à l’Académie supérieure de musique de Strasbourg Haute Ecole des Arts du Rhin et au C.N.S.M.D. de Lyon. L’enjeu pour le CNSMD de Lyon était de poursuivre cet objectif de décloisonner les apprentissages. Sans département jazz, il fallait pourtant déconstruire la vision entretenue autour de l’improvisation qui serait réservée, entre autres, aux jazz(wo)men. L’obligation pour les premières années d’assister aux ateliers d’improvisation peut être une solution envisagée pour favoriser l’émulation entre les étudiants et jeunes musicien(ne)s et cette confrontation au « réel » qu’est l’improvisation. Le rôle pour les structures d’enseignement serait donc de favoriser ce passage à la scène. Yannick Marzin, directeur de MA scène nationale - Pays de Montbéliard, avait pris le soin d’augmenter le cursus d’une année pour 2 compagnies juniors, spécialement axée autour des « arts de la scène », pour faire plonger les élèves dans le grand bain de la professionnalisation. Il a surtout mis en avant les trois grandes missions relatives aux structures pluridisciplinaires telles que les Scènes Nationales qui facilitent cette transition entre l’apprentissage et la scène : l’ouverture la plus large aux répertoires contemporains dans la programmation ; l’accompagnement artistique par le biais de résidences ; et la mise en place de dispositifs de médiation et d’éducation culturelle sur un territoire.

Cette question de la transition entre un cursus d’apprentissage et un statut de professionnel de la scène pose question. La musicienne Carmen Lefrançois a détaillé comment le fait de sortir avec succès d’une structure d’enseignement artistique et donc, avec des diplômes, ne permettait pas automatiquement au musicien de pouvoir tracer sa voie. Même constat pour Hugo Diaz, autre musicien invité à cette rencontre. Il pointa le fait qu’à aucun moment de sa formation, le système de l’intermittence ne fut abordé alors qu’il est pourtant un levier essentiel de la professionnalisation. 

En ce qui concerne le statut des musiciens amateurs, Romain Maitrot et Robin Limoge de Jazz en Herbe, ont expliqué axer leur pédagogie autour de stages et de rencontres avec des artistes professionnels qui viennent passer la journée avec les stagiaires avant de réaliser un concert. Le fait que les ateliers puissent sortir de l’orthodoxie des conservatoires, grâce à des thématiques libres et au travail d’improvisations collectives avec à la clé, un solo à produire en concert, permettent de donner goût à la scène et de cultiver le plaisir d’assister au spectacle.

Reste des aspects techniques qui doivent permettre ce passage de l’apprentissage à la scène. Pour Matthieu Spiegel, directeur du Moloco, il est important de créer de l’émulation entre les structures d’enseignement et les SMAC afin de favoriser la maîtrise des environnements techniques. Les SMAC ont aussi un rôle déterminant dans l’émergence et la découverte de jeunes formations qui peuvent créer l’envie pour leurs (jeunes) spectateurs de passer de l’apprentissage à la scène. 

Enfin, des dispositifs spécifiques existent pour permettre cette transition rappelle Roger Fontanel, le directeur de Big Bang / pôle de référence jazz en BFC, à l’instar de ceux du missionnement et des premières parties portés par cette nouvelle structure.

 

Intervenant·e·s


Thierry Perrout - directeur, Conservatoire du Pays de Montbéliard

Matthieu Spiegel - directeur, Le Moloco

Yannick Marzin - directeur, MA scène nationale

Romain Maitrot & Robin Limoge - Jazz en Herbe

Jean-Marc Foltz - Académie supérieure de musique de Strasbourg-Haute Ecole des Arts du Rhin / C.N.S.M.D. de Lyon

Hugo Diaz - Artiste

Carmen Lefrançois - Artiste

Arnaud Merlin - producteur à France Musique et président de BIG BANG, Pôle de référence jazz en Bourgogne-Franche-Comté

  • de photos
dans la même catégorie
    Notre actualité

    Formation : diffuser son projet artistique

    Big Bang organise le 5 avril son deuxième module de formation au sein du Conservatoire du Grand Chalon. [...] Lire la suite
    Publié le 07.03.2024
    Notre actualité

    On recrute

    D'Jazz Nevers / Pôle de référence jazz en Bourgogne-Franche-Comté recrute un(e) attaché(e) à l'information-ressource [...] Lire la suite
    Publié le 15.04.2024
    Notre actualité

    Gros plan sur Big Bang

    Toutes les actions menées par Big Bang/Pôle de référence jazz en Bourgogne-Franche-Comté regroupées en un document. [...] Lire la suite
    Publié le 16.02.2024
ACTUALITE ACTUALITE