Parce que soutenir les formations régionales repérées par les diffuseurs est indispensable pour encourager la création et permet l’émergence de nouveaux artistes, le CRJ a mis en place trois dispositifs d’aides.

objectif : favoriser la création et la diffusion des projets en région

1

Missionnement

Tourner dans sa région, une étape importante ! C’est pourquoi le CRJ aide les artistes de la région à se produire dans des conditions satisfaisantes, et surtout à coût réduit pour les lieux. Le CRJ accompagne les groupes missionnés pour les concerts qu’ils donneront en région (dans des lieux membres ou non du réseau).

Le Missionnement, qu’est-ce que c’est ?

Durant une année civile, le CRJ prend en charge 40 à 50 % du coût du concert de la formation missionnée (salaires, charges, voyages et réalisation d’affiches). Restent ainsi à la charge du lieu d’accueil fiche technique, repas, hébergement, Sacem et taxe fiscale. Le CRJ est l’employeur des musiciens (contrat d’engagement). Les cachets sont fixés à 150€ nets par musicien et par concert. La formation bénéficie également d’un relais particulier dans les moyens de communication du CRJ (site internet, Tempo…).

Qui peut en bénéficier ?

Seuls les groupes de jazz dont au moins la moitié des musiciens réside en Bourgogne-Franche-Comté pourront prétendre aux « Missionnements » du CRJ. Les projets artistiques sont proposés par les membres du réseau au cours de la réunion de proposition (généralement fin janvier) et choisis durant la réunion de vote (en avril) pour l’année civile à venir.

Comment "postuler" ?

Il n’y a aucun dossier à remplir. En revanche, votre projet doit impérativement être "parrainé", c’est à dire présenté et défendu, par l’un des membres du réseau du CRJ au cours de la réunion de proposition qui a lieu fin janvier. Il en va donc de la responsabilité des musiciens de présenter leurs projets aux diffuseurs du réseau, et de celle des lieux de repérer les formations prometteuses. Attention, le CRJ n’étant pas programmateur, il ne peut proposer aucun groupe lors de cette réunion, vous devez impérativement passer par un ou plusieurs membres du réseau.

Comment choisir son parrain ?

Il n’est pas nécessaire d’être du même département que le "parrain". L’essentiel étant surtout de trouver un programmateur sensible à votre musique et qui saura mettre en avant la singularité et l’originalité de votre projet. Mieux vaut donc fonctionner par affinité esthétique que par proximité géographique. Bien évidemment, vous pouvez contacter plusieurs membres du réseau pour présenter votre projet et voir ensuite auprès de qui il suscite le plus d’engouement.

Et ensuite ?

Fin janvier, les membres du réseau se réunissent pour la réunion de proposition où chaque membre présente les groupes qu’il a repérés et qu’il souhaite voir accompagnés l'année suivante. À l’issue de cette réunion, le CRJ dresse une liste des formations proposées, accompagnée de différents contenus (dossier de présentation des groupes, liens audio et vidéo...). Les membres du réseau ont alors deux mois pour écouter toutes les propositions artistiques… En avril, les membres du réseau se réunissent lors de la réunion décisionnelle et votent pour définir les 3 ou 4 groupes qui seront missionnés l'année suivante. Les formations ou projets retenus sont ceux ayant récolté le plus de voix (avec au minimum trois voix) au moment du vote. Une voix correspond à l’engagement ferme du votant de programmer le projet ou le groupe dans le cadre de sa saison ou de son festival. Il reste alors quelques mois aux groupes pour constituer leurs outils de promotion et démarcher d’autres lieux en sachant qu’ils disposent du soutien.

2

Première partie

Le CRJ accompagne de jeunes musiciens, encore étudiants, à travers un dispositif de professionnalisation en leur proposant d’assurer la première partie (30 à 40 minutes maximum) de l’un des artistes retenus dans la catégorie soutien aux concerts. Le fonctionnement des premières parties est quasi-identique à celui des Missionnements. La différence réside dans le statut des musiciens qui peuvent postuler et dans la rémuneration.

Qui peut en bénéficier ?

Seuls les groupes de jeunes musiciens encore étudiants dont au moins la moitié réside en Bourgogne-Franche-Comté pourront prétendre aux « Premières Parties » du CRJ. Les projets artistiques sont proposés par les membres du réseau au cours de la réunion de proposition (généralement fin janvier) et choisis durant la réunion de vote (en avril) pour l’année civile à venir.

Contractualisation

Le CRJ est l’employeur des musiciens (contrat d'engagement). La rémunération est de l’ordre de 145 € bruts par artiste et par concert. Le coût du concert inclut salaires et charges, voyages. Une convention est passée entre le CRJ et le lieu de diffusion.

3

Production - une aide à la création d'un nouveau répertoire

Afin de soutenir les projets ambitieux et innovants, le CRJ participe au montage des projets de création : nouveau répertoire, formation + invité(s), rencontres entre genres musicaux ou artistiques…

Choix des projets

Le projet, porté par un musicien ou une formation régionale, est présenté au cours de l’une ou l’autre des réunions du réseau par les membres ou par le CRJ. Pour déclencher le dispositif, deux scènes du réseau au moins doivent s’engager.

Dispositif financier

Part de coproduction apportée par le CRJ dans le montage du projet permettant la rémunération des répétitions et des concerts.

Communication

La formation bénéficie également d’un relais particulier dans les moyens de communication du CRJ  (édition d’affiches, site internet, Tempo, newsletter, Facebook…).

Contractualisation

Le CRJ peut être le producteur délégué ou simplement coproducteur.