Trio Chaud sur les routes de Bourgogne

Trio Chaud © Maarit Kytöharju - Christian Delvoye
Trio Chaud © Maarit Kytöharju - Christian Delvoye

Lucia Recio (voix), Didier Petit (violoncelle et voix) et Edward Perraud (batterie) sont tous trois des voyageurs, et c’est le voyage qui caractérise la démarche de ce trio. Une démarche qui s’apparente à une méthode d’exploration artistique d’un territoire, celle de Didier Petit, lequel « sillonne l’Amérique du Nord et la Chine depuis quelques années, pour y appréhender diverses courants qui constituent la culture de ces Mondes. » Et la Bourgogne ?

« Il m’est venu à l’esprit d’appliquer à ma région la forme que je donne à mes voyages à l’étranger [...] J’ai imaginé faire la route dans les 4 départements de Bourgogne en faisant halte dans des endroits spécifiques de chacun de ces départements et cela pendant 3 jours. Ces haltes seront faites de rencontres, de ce qui fait les humeurs de chacun des lieux à travers des gens installés, imaginant et créant sur place. Il ne s’agit pas ici d’être exhaustif mais de rencontrer une culture locale vivante à travers les gens qui y habitent et qui ont une activité sensible. »

Sur cette page vous trouverez des traces de ces rencontres au fil du chemin parcouru : texte, images et son. Bon voyage !


 

Mercredi 5 août

Anthropique

 

Mercredi 13 mai

La boucle est bouclée : concert du 12 mai

La halte nivernaise au Prieuré de La Charité-sur-Loire termine l'aventure sur les routes de Bourgogne avec un dernier concert sous l'intitulé Trio Chaud. Lucia Recio (voix), Didier Petit (violoncelle et voix) et Edward Perraud (batterie) seront dorénavant réunis dans "Les Anthropiques". Une façon de tourner cette page bourguignonne que l'on pourra retrouver condensée dans l'objet disque à paraître en juin.


Photos du concert du mardi 12 mai, coréalisation du Prieuré, Centre culturel de rencontre de La Charité sur Loire et de D'Jazz Nevers (passer le curseur sur l'image arrête le défilement) :

 

Lundi 23 février

Retour au commencement : Concert du 21 février 2015 à la Cité de la Voix de Vézelay (89)

Le Trio Chaud ne boucle pas encore sa boucle sur les routes de Bourgogne puisque reste le concert au Centre culturel de rencontres, prieuré de la Charité-sur-Loire (58) en mai, avec la sortie de l'objet disque repoussée à ce dernier concert. A Vézelay, qui était le point de départ du projet (voir là) Didier Petit a fait évoluer le déroulement du spectacle tel que décrit plus bas. Les deux parties sont fondues en une seule et les éléments de dialogues issus des rencontres ne sont plus diffusés enregistrés mais énoncés par le violoncelliste.

De nouveaux liens apparaissent ainsi entre le répertoire habituel du trio, les mots échangés et les créations musicales issues de la résidence, avec une cohérence affirmée. Le public se laisse embarquer jusqu'a former sous la direction de Lucia Recio, un chœur à trois voix, en accord avec la mission de l'accueillante Cité.

Concert du 4 novembre au Théâtre Gaston Bernard (Châtillon-sur-Seine)

 

Lundi 29 septembre

Premier concert du Trio Chaud à l'Arrosoir de Chalon-sur-Saône

 

La dernière résidence du trio est menée tambour battant : pour la première fois les rencontres sont "travaillées", assimilées en création directement. Le concert du vendredi soir inclura des éléments captés auprès d’Annabelle Simon, restauratrice de photos anciennes, d’Anaïs Blanchard, plasticienne et comédienne et de Benoit Delorme, vigneron, au cours des deux jours précédents... Et le matin même !

En plus des réglages habituels du son, la balance est donc l'occasion de petites mises au point. Les extraits d'entretiens et les images sont diffusés à la volée par le régisseur qui suit le projet depuis le début de la route, Patrick Peignelin. Si la musique est improvisée elle doit peu au hasard, signaux et ordonnancement sont revus une dernière fois.

 

 

 

C'est l'ouverture de saison de l'Arrosoir, la cave est bien peuplée. Le premier set très vivant de reprises libres (Chrystal Ship des Doors, La Romance du Chevrier, Comme un boomerang de Gainsbourg, etc.) séduit d'emblée. Le plaisir du jeu y est manifeste, soutenu par la veine théâtrale et - forcément - chaleureuse du trio. Rires et applaudissements fusent.

La seconde partie donne à voir et entendre la création sur les routes de Bourgogne, dans un registre d'abord plus introspectif, avec une présence des musiciens en retrait, laissant de l'espace à la parole donnée au cours des rencontres. Évoluant avec les extraits d'entretiens et les images sans être dans l'illustration musicale, ce second set n'est pas sans explosions rythmiques et envolées collectives. 

 

Photos par Hoël Germain

 

 

 

vendredi 26 septembre

Premières photos de la halte nivernaise, suite

Après la rencontre avec Bernard Seutin dans la matinée du jeudi 18, le trio travaille au château Saint-Maurice à La Charité-sur-Loire. La création s'opère sur la base des haltes précédentes, avec des projections de photos prises par Edward Perraud et d'extrait des conversations. Les musiciens improvisent dans l'interaction avec cette trame visuelle et sonore dont les élements sont convoqués par le régisseur Patrick Peignelin.

 

vendredi 19 septembre

Premières photos de la halte nivernaise

Prises à Nannay, lors de la rencontre du trio avec Bernard Seutin, directeur artistique du festival de cinéma "les Conviviales"

Photographies par Hoël Germain

 

mercredi 10 septembre 2014

Trois journées de découverte à Châtillon-sur-Seine

 

Mercredi 3 septembre : l'arrivée

Dès notre arrivée à Châtillon-sur-Seine nous sommes accueillis par Jean-Noël Grandchamps dont les yeux pétillants sous ses lunettes rectangulaires nous mettent tout de suite dans le bain de ces 3 jours de découvertes.

Après un repas de midi bien mérité suite au voyage de mes compagnons, les choses 

"sérieuses" débutent dans le jardin de sa très belle maison châtillonaise. Cet homme à la soixantaine grisonnante nous livre son histoire avec passion.

Jeune, il a tout d'abord été luthier de Vielle à Roue et nous avoue en avoir contruit autour de 500, puis la nécessité de la vie l'a fait bifurquer et d'instituteur il a fini par devenir éducateur au Centre Éducatif Fermé de Châtillon.
À la retraite depuis 3 jours, il nous parle, avec une certaine hauteur de voix, de son rapport humaniste et ferme avec ces jeunes de passage dans ce centre durant 6 mois.

Il développe à nos oreilles attentives cette pensée simple mais belle : "transmettre  c'est réconcilier les gens avec leurs formidables capacités à apprendre et donc à se réconcilier avec eux-mêmes". Nous méditons cette pensée dés la fin d'après-midi durant notre installation dans ce qui est notre lieu de jeux et de répétition.

 

 

 

 

Jeudi 4 septembre : prendre le temps, et la pâte en main

 

Le lendemain matin , changement de décor, nous sommes à la Boulangerie "les Épis d'Antide" de Laure Bernard. Elle et son Mari sont en plein façonnage de la pâte qui va bientôt se retrouver dans le four.
Étonnante histoire de cette femme qui en est à sa 4ème vie et qui avoue sans peine qu'elle ne sera pas boulangère jusqu'à la fin de ses jours. Elle a déjà d'autres envies mais...  secret, il ne faut rien dévoiler ici.
Elle fut comptable, puis directrice de MJC, puis responsable de la Cave Coopérative de Châtillon. Ici, avec son mari agriculteur qui a fait passer son exploitation de 170 hectares en bio, ils ont monté cette boulangerie dont le pain, également bio, est fait de leur propre farine.
On ne peut imaginer circuit plus court !



Nous voyons maintenant sortir le pain chaud du four et écoutons attentivement la musique qu'il produit avec le petit crépitement de sa croute.

L'après-midi se passe joyeusement à jouer, à explorer. Nous nous sentons bien et rempli de ces moments rares où nous prenons le temps.

 

Vendredi 5 septembre : Mots des maux et merveilles de la forêt

Dernier jour... Faut-il prendre des bottes ? Nous n'avons pas prévu d'emmener de quoi marcher dans la forêt ; fort heureusement, Ludovic Haincourt, garde forestier à l'ONF nous indique que la météo clémente des derniers jours nous en dispense. Cet homme est devenu garde Forestier grâce à la tempête de 1999. Il en rêvait depuis longtemps mais c'est durant ce moment où il a fallu des bras pour nettoyer les dégâts que tout a débuté pour lui.

Assis à son entour, nous devisons de son métier; c'est fou ce que cet homme est fin et précis. Surpris, nous apprenons que son emploi du temps est consacré pour un tiers à être en forêt (majoritairement durant l'hiver) et pour les deux autres à de la gestion et de l'administration; et qu'un tiers des forêts françaises appartiennent à la collectivité et deux tiers au privé.

Après cette petite conversation de petit déjeuner, nous partons  dans les bois dont il a la charge, où nous goutons ses paroles autour des Chênes, Frênes, Hêtres, Charmes, etc.
Et ses explications sur la manière dont la régénération des forêts se pratique de nos jours : bien plus respectueuse que dans les années 60-70 où la coupe à blanc et le replantage massif était la norme, l'homme d'aujourd'hui intervient beaucoup moins.


Reste que la forte pression liée à la demande de bois induit une productivité que l'on retrouve ici comme partout dans notre monde moderne, avec le même constat que nous ne pourrons demander éternellement à la forêt de nous fournir du bois sans l'anéantir.


 

Toutes ces rencontres et ces pratiques nous transportent simplement et nourrissent notre imagination pour construire une pièce musicale.
Une autre manière de concevoir la musique autour de gens vivants dans et avec leur époque. Là où le musicien n'est pas en dehors du monde mais bien "planté" dans cet environnement qui l'entoure.

Rendez-vous le 4 Novembre au Théâtre de Châtillon pour une restitution en musique, mots et images sur une pièce de 12 minutes intégrée à notre répertoire.

 

Photographies par Edward Perraud

 

vendredi 5 septembre 2014

Trio Chaud sur les Routes de Bourgogne, c'est reparti !

Le retour sur les rencontres des mercredi 3, jeudi 4 et vendredi 5 à Châtillon-sur-Seine seront mis en ligne très prochainement.

 

 

 

mercredi 28 mai 2014

Troisième jour, rencontre de la potière Sylvie Wlotkowski

 

La première session c'est terminée avec la rencontre de la potière Sylvie Wlotkowski, formidable personne, pleine d'humanité qui nous a fait découvrir entre autres la sensation d'extrême douceur qui a jaillis en touillant la barbotine avec nos mains sur une planche de bois. Cette pâte liquide faite d'eau et de kaolin nous a plongé dans un état second.

 

Photographies par Edward Perraud


 

vendredi 23 mai 2014

Rencontre hier du tourneur sur bois Rémy Marceau.

 

Ce jeune artisan propose des objets hors du commun, prenant ce que donne déjà le morceau de bois qu'il travaille. Il nous explique avec précision et chaleur tous les gestes et les exigences qui organisent sa passion. Nous en sommes sortis chargés de toutes ses paroles tournoyant dans nos têtes.

 

Photographies par Edward Perraud

 



vendredi 23 mai 2014

Vézelay, 22 mai

Photographies par « l’indispensable Patrick Peignelin […] le technicien de l’équipage qui maintien le vaisseau amiral pour qu’il arrive à bon port ! », et qui a aussi en charge la partie vidéo du projet.

Le Trio Chaud en action, avec Gilles Catelin au pinceau.


 

jeudi 22 mai 2014

Premières impressions, premières humeurs

 

Rencontre avec Gilles Catelin, un peintre dont la spiritualité organise la pratique et dont la foi engage autant le corps que l'âme. Il nous interroge sur ce rapport entre la chair et l'esprit, entre l'émerveillement et l'acte.

Pour le Trio Chaud, premier regards et impressions de ce que peuvent représenter les énergies qui entourent Vézelay.

 

Photographies par Edward Perraud

 


mardi 13 mai 2014

Trio Chaud sur les routes de Bourgogne, c'est parti !

L'histoire du trio Chaud sur les routes de Bourgogne débute bientôt.

Les premières rencontres auront lieu autour de Vézelay (89) et de sa fameuse Cité de la Voix avec comme accompagnateur averti Nicolas Bucher.

Cela se déroulera du 21 au 23 mai qui vient avec la rencontre de 4 artisans "artistes" :

Yves Loiselet, potier/céramiste (Poterie de grès émaillée à la cendre)

Sylvie Wlotokowski, également potière/céramiste

Gilles Catelin, peintre et sculpteur

Rémi Marceau, tourneur d'art sur bois

 

Vers le haut

Dossier de presse
Ils sont passés par ici

Sortie de l'objet disque Juin 2015

 

Concert au Prieuré, Centre culturel de rencontres La-Charité-sur-Loire (58), le mardi 12 mai 2015.

Résidence a la Cité de la Voix à Vézelay (89) - 21 au 23 mai

Résidence au théâtre Gaston Bernard à Châtillon-sur-Seine (21) - 3, 4 et 5 septembre

Résidence à la Cité du mot, Prieuré de La Charité, centre culturel de rencontres.; Mercredi 17, jeudi 18 et vendredi 19 septembre

Résidence à l'Arrosoir de Chalon-sur-Saône (71) - 24, 25 et 26 Septembre
Et concert à l’Arrosoir le 26 septembre

Concert au théâtre Gaston Bernard le 4 Novembre, double plateau avec Séry Descharrières Bacquis trio.

Concert à la Cité de la Voix le 21 février 2015