Focus sur... Dernières soirées de Blues en Loire

15e anniversaire pour le festival charitois qui s'étend depuis 2016 sur une semaine et aux alentours de son fief, La Charité-sur-Loire (58). Avec une trentaine de groupes programmés, l'évènement fait désormais figure de locomotive du blues régional. On reviendra ici uniquement sur les soirées des 18 et 19 août à la Halle aux Grains.

 

Vendredi 18

Richard Ray Farell

 Richard Ray Farell était accompagné d'Abdell B. Bop à la contrebasse, que l'on retrouvait le lendemain soir sur scène à l'invitation des Bad Mules, et de Francis Gonzales, à la washboard en ouverture de set puis à la batterie. Vivant le blues en bourlingueur impénitent Richard Ray Farell a démontré l'étendue de ses talents en variant les plaisirs et les registres, au chant avec une voix de blues solide et expressive, tout en jouant séparément ou simultanément de la guitare et de l'harmonica.

Fred Chapellier and the Gents featuring Dale Blade

 Fred Chapellier présentait son nouveau groupe avec le chanteur louisianais Dale Blade en invité de marque. La sauce prend entre les riffs du leader, qui font le sel de ses compositions blues électrique, et la voix de soulman de Dale Blade, formée à l'école du Gospel. L'ensemble, avec une gamme d'attitudes réjouissante, de l'inébranlable Christophe Garreau à la basse au déchainé "Bako" Mikaelian à l'harmonica, assure avec un plaisir palpable un spectacle sans failles.

 

 

 

 

Samedi 19

Les Bad Mules, contre mauvaise fortune, Miller

Initialement prévus avec le chanteur Dr. Dee, rencontré lors de l'international blues challenge en 2016 et avec lequel le quartet nantais a enregistré son dernier album, les Bad Mules ont aussi récolté une dose de bad luck, le susdit Dr. s'étant accidenté avant de monter dans l'avion. Quelques coups de téléphones nocturnes plus tard le guitariste et chanteur Josh Miller embarque de Floride pour la France et prend au pied levé la tournée des mules.

Pas de sueurs froides pour le public qui trouve avec le remplaçant une personnalité attachante et un conteur de blues hors-pair, armé d'un jeu de guitare sobre et efficace. Une appréciation manifeste au moment de souhaiter en cœur à Josh Miller un happy birthday. Les Bad Mules déploient une débauche d'énergie avec leur talent habituel (ils avaient déjà fait sensation à La Charité en 2015) leur blues tend parfois vers le rock n'roll originel, un registre dans lequel le contrebassiste Abdell B. Bop invité derechef, se fond à merveille.

 

Shawn Holt And The Teardrops

Doté d'une présence scénique impressionnante Shawn Holt en impose immédiatement, et obtient un quasi silence du public avant même d'avoir ouvert la bouche. Un atout sur lequel il ne se reposera pas durant le concert, sortant de scène à deux reprises pour aller chercher l'attention et la participation de chacun, jusqu'au fond de la Halle aux Grains.

Sans prétendre en réinventer la forme, le quartet offre un blues puissant et parfois poignant, ce concert de clôture aura aussi réservé des chorus de haute volée (Kris Jefferson à la basse) et un dialogue guitaristique mémorable entre Shawn Holt et Xavier Pillac.

 

 

Retrouvez toutes nos vidéos sur Youtube