Focus sur...
Magazine Tempo
Magazine Tempo

Vif du sujet

  • Février, c'est leur tournée : Mickaël Sévrain 5tet

    Lorsqu'il évoque son quintet auprès de Guillaume Malvoisin dans le dernier Tempo en date, le pianiste et compositeur Mickaël Sévrain en définit de quelques mots la dimension éminemment personnelle :

    « C’est le premier projet que je monte sous mon nom, sans contrainte de style. Je suis vraiment heureux de ce qu’il en ressort.»

    C'est ainsi que la musique de Mickaël Sévrain tape du pied sans vergogne sur le terrain du M-Base, de Radiohead ou encore dans les trilles funkelectryk du Bitches Brew de Miles Davis. Et plus si affinités, rendez-vous aux jazz-clubs de Saône-et-Loire, puis à Dijon chez D'Jazz Kabaret.

    Vendredi 9 - 21h L'Arrosoir - Chalon-Sur-Saône (71)

    Samedi 10 - 21h Crescent Jazz Club - Mâcon (71)

    Mercredi 28 - 20h30 Le Crusoé - Dijon (21)

    Avec le soutien du CRJ

  • Tempo 2018 - trimestre 1

    Le Tempo nouveau est arrivé... Côté dossier un classique remis sur le devant de la scène :

    "Combien sont différents ces lieux et même ces espaces où se joue le jazz aujourd’hui. Bien loin de la cave turbulente et enfumée d’hier. Encore que…"

    Par touches successives, Michel Pulh fait la tournée des clubs de Bourgogne-Franche-Comté, sans oublier les saisons, entre impressionisme et inventaire.

    Bonne lecture !

  • BBB

    Mettant à l’honneur le piano blues et boogie-woogie joué par des spécialistes le Beaune Blues Boogie s'appuie sur le patrimoine beaunois : théâtre, déjeuners gastronomiques, dégustations de grands crus et concert, soirées cabaret etc. Le boogie-woogie côtoie le jazz traditionnel, le gospel et le blues.

    C’est la deuxième plus importante manifestation du genre en France avec « les Nuits Jazz & Boogie Piano » de Paris et Le « Festival International de Boogie Woogie de la Roquebrou » (Cantal).

  • Une bonne aguiche valant mieux qu'un long discours :

  • TourNevermind the future

    Never mind the Bollocks, here's the Sex Pistols, revisité sur scène par Sarah Murcia et son quartet Caroline augmenté de Benoit Delbecq et Mark Tompkins, ça vous emballe ? Venez vous en battre les mains :

    jeudi 19 octobre - 20h Théâtre des Feuillants - Dijon (21)
    vendredi 20 octobre - 20h30 Le Silex - Auxerre (89)
    samedi 21 octobre - 21h L'Arrosoir - Chalon-sur-Saône (71)

    En bonus on peut aussi écouter Sarah Murcia aux côtés de Rodolphe Burger à La Rodia (Besançon) vendredi 27 octobre.

  • Rencontres professionelles : l'enseignement du jazz en Bourgogne-Franche-Comté

    À la suite de l'annuaire du jazz en Bourgogne-Franche-Comté, le CRJ s'est attelé à un autre de ses "chantiers de ressources" récurrents, qui dresse un État des lieux de l’enseignement du jazz en Bourgogne-Franche-Comté.

    La présentation de l'état des lieux 2017 introduira la journée professionnelle organisée à Montbéliard en partenariat avec le Conservatoire du Pays de Montbéliard, l'Union nationale des directeurs de conservatoire, et la Confédération musicale de France - musiques actuelles.

    Au programme, 3 ateliers :

    • 11h Enseigner le jazz, la question du répertoire
    • 14h Comment attirer de nouveaux publics vers le jazz au sein des écoles ?
    • 16h Établissements d’enseignement artistique et lieux de diffusion, quels partenariats ?

    Voir le détail du programme / s'inscrire

    L'équipe du Centre régional du jazz sera ensuite au Moloco à 18h30

  • Frontenay Jazz Festival, dix ans !

    Le bisannuel jurassien fête ses dix ans du 24 au 26 août, et marque le coup avec pour la première fois un stage associé les jours précédents.
    A noter la présence du trio Pierre de Bethmann (piano), Sylvain Romano (contrebasse) et Tony Rabeson (batterie) avec le soutien du CRJ,
    En clôture des musiciens amis de Frontenay Jazz rendront hommage au pianiste Tom Mc Clung, parrain du festival disparu au printemps.

  • Festival du Crescent, cape sur le jazz

    Au menu des réjouissances estivales le programme du festival du Crescent est toujours en bonne place. Du 20 au 23 juillet l'esplanade Lamartine devient un poste d'observation de choix pour lorgner vers les étoiles… avec les oreilles.

    Le Crescent 7tet rendant hommage à Coltrane, puis Donny McCaslin, le saxophoniste de l'album epitaphe de David Bowie, Black Star, et son quartet sonnent le décolage. Le lendemain soir, autres cieux, c'est un big-bang rythmique orchestré par l'atelier du saxophoniste Stéphane Payen : "The Workshop, conversation with a drum" qui précède Flash Pig, le quartet rêveur des frères Sanchez. Le saturday night final revient aux groupes des stagiaires puis au all star supersonique de Thomas de Pourquery : en route vers les étoiles !

  • Ribambelle de solos à Besançon

    Festival historique (36e édition !) et toujours singulier, Jazz et musique improvisée en Franche-Comté propose cette fois une ribambelle de solos par des improvisateurs d'horizons variés, dont certains des plus chevronné du paysage français. Ainsi se prêteront à ce "travail d’épure qui va directement à l’essentiel de la musique pour nous en restituer la substantifique moelle" Louis Sclavis, Médéric Collignon, Dominique Pifarely..

    Rendez-vous du 27 juin au 1er juillet 2017 à Besançon.