Magazine Tempo
Magazine Tempo

Vif du sujet

  • 16 novembre, un chantier national pour la ressource jazz

    A l’occasion du 32ème D’Jazz Nevers Festival, le Centre régional du jazz en Bourgogne Franche Comté propose une rencontre professionnelle sur les enjeux de la ressources le 16 novembre 2018 à 14h45 à la Maison de la Culture de Nevers Agglomération.

    Déjà en première ligne de la mobilisation sur ces questions aux côtés des membres de la concertation interrégionale pour le jazz, le CRJ entend, après déjà plusieurs rencontres sur le sujet, reprendre ce vaste chantier avec la perspective de dégager collectivement des pistes de travail.

    Téléchargez l'ordre du jour ici.

  • La Sido, jazz entre Boris Vian et Léo Ferré

    © Clément Valéry

    "Pour tout bagage on a vingt ans", et 20 ans est l'âge (plus ou moins) des musiciens de La Sido Orchestra qui, avec la fraicheur typique de la jeunesse, reprend Léo Ferré et Boris Vian.

    Sidonie Dubosc et les six musiciens qui l'entourent, vous donnent rendez-vous en septembre pour une série de concerts qui présenteront leur dernier album, sorti en début de mois. Un projet d'une grande sensibilité artistique, soutenu par le CRJ*, qui avait pris corps dès 2016 au cours d'une résidence à l'Arrosoir de Chalon-sur-Saône. La Sido explore avec ses morceaux l'univers des deux poètes en passant de la fantaisie grinçante de Vian à la profondeur énigmatique de Ferré. Avec des morceaux comme "Je suis Snob" et "Je bois", La Sido vous amène en terrain connu sans jamais céder à l'ordinaire. 28/9 à 20h30 et 17h30, Chalon-sur-Saône - 29/9, Mâcon - 30/9, Buffières

    *La Sido fait partie groupes soutenus par le Centre régional du jazz en Bourgogne-Franche-Comté au titre du dispositif de "missionnement" 2018.


  • 71e Festival international de musique de Besançon Franche-Comté

    Du 7 au 16 septembre la Musique vous donne rendez-vous au prestigieux Festival international de musique de Besançon Franche-Comté.

    Musique symphonique, récital, musique vocale, musiques du monde : cette 71e édition, grâce à son programme riche et éclectique, ne manquera pas de surprises…et de jazz aussi ! Du mercredi au samedi soir, entre 21h et 23h30, le Festival se colore de pianos-jazz ! Le temps d’un entracte ou pour la soirée : le piano-jazz est un moment décontracté et intime pour se retrouver autour d’un verre dans la salle Proudhon du Kursaal, revisitée pour l’occasion. MÉLODIUS MONK (08/09), DAMIEN GROLEAU TRIO (14/09), ANASTAZ QUARTET (12/09), DIVA, JAZZ VOCAL (13/09), MARCJEAN QUARTET (15/09).

    Save the date !


  • Au détour d'un appel à projet

    Le Centre International des Musiques Nomades à Grenoble organise chaque année "Les Chantiers", un appel à projets musicaux, afin d'offrir à de jeunes artistes de toute la France l'opportunité de réaliser un premier projet en création dans des conditions professionnelles. 

    Au terme d'un processus de sélection conduit par un jury de professionnels, plusieurs projets seront retenus, soutenus et présentés lors du Festival des Détours de Babel, entre le 15 mars et le 6 avril 2019, à Grenoble et en Isère.
    Clôture des inscriptions 16 septembre 2018. Modalités d'inscription en lien sur l'image ou ici.


  • 37e Jazz et Musique Improvisée en Franche-Comté

    Nécessité fait loi, ou pas. En tout cas Jazz et Musique Improvisée en Franche-Comté garde la forme solitaire adoptée l'année passée, inaugurée avec un certain succès : 4 soirées, du 26 au 29 juin et une succession de 8 soli.

    De musiciens aventureux et défricheurs comme Jean Lucas trompettiste et artisan du vent, Daunik Lazro saxophoniste ténor et baryton, sculpteur de la matière sonore, ou Jérôme Lefebvre et sa guitare aux sons libres et contemporains.

    Mais aussi Louis Laurain (trompette, électronique), Peter Orins (batterie), Yann Joussein (batterie, percussions, voix, flûte à bec), Alain Blesing (guitare) et Jan Vanek (guitares, flutes, koto). Jazz et musique improvisée en Franche-Comté vous donne rendez-vous fin juin pour ce nouveau millésime.

  • Un brillant feu follet pour orchestrer la rencontre du roi pourpre

    Médéric Collignon s’est installé en résidence artistique à Montbéliard il y a quelques mois pour proposer une aventure hors norme : revisiter le répertoire de King Crimson avec plus de 60 musiciens du Conservatoire du Pays de Montbéliard et de l’École Supérieure de Musique de Bourgogne-Franche-Comté, et le tout sans guitares électriques !

    À l’invitation du Moloco, du Conservatoire et de Cyclop Jazz Action, Médéric Collignon a imaginé des arrangements mettant en dialogue un quatuor à cordes, tout un orchestre, un ensemble de cuivres, un quatuor vocal, une fanfare ou encore d’un trio de saxophones. Médéric Collignon (cornet, électroniques, voix) sera aux commandes de cet ensemble, accompagné par ses fidèles compagnons de route du Jus de Bocse : Emmanuel Harang à la basse, Nicolas Fox à la batterie et Yvan Robilliard aux claviers.
    Rendez-vous le 5 mai à la MALS de Sochaux.